Jérémy Laval

Deep green watercolor 


Ø 120 cm
Mirroir en verre moulé et teinté

Jérémy Laval Artist | Deep Purple Round | violet Interior design Minimal Mirror Anish Kapoor | Galerie Mickaël Marciano Place des Vosges Paris

Deep Purple


Ø 90 cm
Mirroir en verre moulé et teinté

jJérémy Laval Artiste | Deep Grey Round | Gris Silver Miroir concave optic illusion | Galerie Mickaël Marciano Place des Vosges Paris

Deep Grey


Ø 140 cm
Mirroir en verre moulé et teinté

Jérémy Laval Artist | Deep gold doré | Silver mirror Kapoor | Galerie Mickaël Marciano Place des Vosges Paris

Deep Gold


Ø 120 cm
Mirroir en verre moulé et teinté

Jérémy Laval Artist | Deep Blue Sea | bleu azul Interior design Minimal Mirror Anish Kapoor | Galerie Mickaël Marciano Place des Vosges Paris

Deep Blue


Ø 120 cm
Mirroir en verre moulé et teinté

Deep Royal Blue


Ø 90 cm
Mirroir en verre moulé et teinté

Jérémy Laval

BIOGRAPHIE

Né en 1990 à Paris, Jérémy Laval est artiste plasticien. Passionné d’art, et plus particulièrement de peinture qu’il pratique depuis l’âge de ses 16 ans, c’est tout naturellement qu’il décide de poursuive des études dans une école d’art. Mais ses parents le dissuadent d’entreprendre une carrière artistique. Il fait alors le choix de se tourner vers des études scientifiques. C’est ainsi qu’il exercera le métier d’opticien pendant une dizaine d’années. Au cours de cette période, il ne cesse cependant de créer. Son travail évolue de plus en plus vers la sculpture, prenant le pas sur celui de la peinture. Il associe ses connaissances d’optique à son art et commence un travail cinétique à effet miroir. De retour d’un long voyage en Amérique du sud, il décide de changer de carrière et de se consacrer exclusivement à son travail d’artiste.

Les Deep round sont des installations visuelles qui interagissent perpétuellement avec leurs environnement. Conçues comme des miroirs concaves, ces oeuvres se jouent des perspectives et des reflets. De part sa position et ses déplacements, le spectateur participe à leurs processus d’activation. Les Deep round s’apparentent ainsi à une mise en abyme de nous même à travers un œil à la fois spectateur et créateur de la pièce. Ce concept incite dès lors à expérimenter une nouvelle manière de contempler. Chimériques, elles revisitent la manière d’appréhender et de percevoir notre propre reflet. Au regard de ces réalisations, l’adage de Marcel Duchamp : “Ce sont les regardeurs qui font l’oeuvre” prend alors tout son sens.

Pour ses réalisations, Jérémy Laval utilise le verre. Il s’agit pour lui d’un matériau noble et pur, et cela même si il comporte des aspérités et des imperfections. Le plasticien nous invite de la sorte à découvrir un univers où la fragilité du matériau côtoie la puissance visuelle induite par les effets optiques. 

Son travail est exposé en exclusivité internationale dans les galeries Marciano.

000