KIKO

Kiko Artiste La lecture Galerie Mickael Marciano

La lecture


2022
Encres de Chine, aérosol et résine sur toile
100 x 120 cm
Unique

Kiko artiste Danseuse Bleue Galerie Mickael Marciano

Danseuse Bleue


2022
Encres de Chine, aérosol et résine sur toile
195 x 130 cm
Unique


La valise


2021
Encres de Chine, aérosol et résine sur toile
100 x 100 cm
Unique


Petit Bateau


2022
Encres de Chine et résine sur toile
100 x 100 cm
Unique


Street Boy Rouge


2022
Encres de Chine, aérosol et résine sur toile
116 x 89 cm
Unique


La Passion


2022
Encres de Chine, aérosol et résine sur toile
150 x 150 cm
Unique

Kiko artiste La Plage Galerie Mickael Marciano

La Plage


2022
Encres de Chine, aérosol et résine sur toile
120 x 100 cm
Unique


Ronron


2021
Encres de Chine, aérosol et résine sur toile
162 x 130 cm
Unique

KIKO

BIOGRAPHIE

Manuel Fernandez, dit KiKo, est un artiste autodidacte français né en 1985 à Martigues. Sa Provence natale est indissociable de son oeuvre, inspiré par les couleurs méditerranéennes telles que le “orange brulant”, il nous emmène au coeur de sa jeunesse.

L’enfance ; un sujet dominant dans la production de “KiKo”, surnom symbolique qu’il a gardé de l’école. Sa représentation des jeunes années traduisent l’innocence, la mélancolie, l’insouciance, le souvenir juvénile d’un passé disparu. Cette thématique le captive, le passionne. Réveiller l’enfant qui est en chacun de nous, tel est l’effet recherché dans chacune de ses toiles.

Pour KiKo, l’art doit rester un dessin d’enfant; dans la réalisation jusqu’a sa compréhension. L’Ourson objet de réconfort s’ancre dans cette volonté. Les jouets portent nos évasions imaginaires, nos rêves, nos doutes et nos secrets les plus intimes.

La spontanéité du geste manifeste l’urgence créative, l’expression d’un monde non réfléchi. La peinture projetés fais écho avec la mouvance urbaine de ses racines Pop-Street Art. L’utilisation de pochoir, pour KiKo est proscrite, chaque pièce est unique et instaure une émotion singulière. Il interroge sur l’enfance volé par une société de consommation de plus en plus envahissante, qui adulte regrettera la mélancolie de cette jeunesse perdue. Si la résine apporte à ses toiles leur ultra-brillance caractéristique, KiKo nous rappelle ici que l’essentiel se trouve toujours sous le vernis de l’apparence : « L’important, c’est l’enfant, rien d’autre ».

En quelques années, les « Mômes de KiKo » sont devenus des grands voyageurs ; de Shanghai à Miami, en passant par l’Europe, ils ont conquis tous les cœurs et font l’objet d’expositions dans des galeries et dans des salons d‘art contemporain

« Ma quête artistique est de créer l’émotion sublime qui va réveiller l’enfant enfoui dans chacun de nous » KiKo

000